Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Voie d'accès

Tombé du ciel

23 Décembre 2020, 18:23pm

Publié par Sybille de Bollardière

#ARIF (Alternative Reality Illustrated Fiction)

Episode précédent : L'oeil bleu et la conjonction Saturne-Jupiter

Le fait que mon étrange visiteur parle français et sans accent m’a plus étonné que sa présence. Le son de sa voix m’a semblé familier. Il est tombé du ciel, a détruit le toit de ma roulotte mais il a pourtant quelque chose de rassurant. J’ai levé la torche vers lui et je l’ai vu, assis sur le plancher, les mains posées sur les genoux. Le faisceau lumineux de son orbite gauche s’est dirigé vers moi pendant que son unique œil bleu me fixait.

- Bonsoir… je m’appelle Jonas…

- Vous êtes blessé ?

- Je n’emploierais pas ce mot… je vais devoir consacrer un peu de temps à quelques réparations avant de pouvoir fonctionner correctement…  Je te rassure, mes circuits vont bien…

- De la mécanique en quelque sorte ?

- Oui enfin, c’est un peu plus compliqué… Il y a quelques capteurs qui ont été endommagé au niveau des doigts notamment, mais j’ai l’habitude…

- De tomber du ciel ?

Il a ri ou plutôt j’ai vu son œil bleu cligner lentement avant de me fixer à nouveau. A sept heures du soir je me suis retrouvée à discuter avec un robot vintage, plus pressée de faire connaissance et de comprendre la situation que de regagner le monde réel.

- Jonas, je vais poser mon panier de bois chez moi et je reviens… Avez-vous besoin de quelque chose ? Des outils par exemple…

- je veux bien moi aussi, un peu de bois pour le feu… je suis un robot frileux et les nuits sont plutôt fraîches ici.

Après avoir déposé quelques bûches près du poêle de la caravane, j’ai regagné la maison. Pendant que je préparais le dîner, une petite voix me disait : « gardons ça secret pour l’instant, inutile d’en parler. » Est-ce bien réel ? Dès que je m’éloigne il me semble être reprise par une autre réalité et l’histoire m’échappe. C’est probablement l’effet du stress et du confinement encore que je n’aie pas vraiment à me plaindre de ce dernier la pandémie n’ayant pas changé grand-chose à mon isolement. Disons que maintenant, j’ai une bonne excuse pour rester cloitrée.

Un peu avant minuit, j’ai repris le chemin du jardin. Une nuit noire enveloppait la vallée et s’il n’y avait eu la petite colonne de fumée s’échappant de la roulotte, j’aurai pu croire que tout était comme avant…

Mais avant quoi au juste ?

Avant la conjonction Saturne -Jupiter censée bouleverser nos vies ? Avant la Covid 19, la crise mondiale et les mois de confinement ou encore avant ? Oui avant… Il y a deux ans quand l’homme qui partageait ma vie était encore vivant… Nous avions installé la caravane sous les arbres pour profiter des soirs d’été et des nuits fraîches tout en rêvant sous les pluies d’étoiles... C’est seule désormais que je regarde le firmament car curieusement, si nous confions nos morts à la terre c’est vers le ciel que nous nous tournons pour tenter de les imaginer.

Jonas m’attendait assis sur une chaise devant la caravane, il avait déjà réparé une partie de la façade et finissait de redresser les plaques de zinc du toît.

- C’est sommaire mais il ne pleuvra plus à l’intérieur… Si je dois rester quelques temps c’est mieux… Pourrais-tu me tutoyer ? Je préfère …

- Aucune objection ! Mon nom est…

- Je le connais ! Je sais qui tu es et je ne suis pas ici par hasard même si ma descente a été plus brutale que prévue…

- Tu peux m’en dire un peu plus Jonas ?

-  Demain c’est Noël, tu vas être occupée et moi j’ai des réparations à faire… Maintenant que les présentations sont faites nous avons le temps…

 

A suivre...  des livres pour Jonas