Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Voie d'accès

Athènes - Journal de Grèce

13 Juin 2021, 12:58pm

Publié par Sybille de Bollardière

Atènes, Plaka juin 2021
Atènes, Plaka juin 2021Atènes, Plaka juin 2021
Atènes, Plaka juin 2021Atènes, Plaka juin 2021
Atènes, Plaka juin 2021Atènes, Plaka juin 2021

Atènes, Plaka juin 2021

Athènes, 9 juin 2021

Impossible en écrivant ces mots "journal de Grèce" de ne pas penser à mon précédent voyage, au "journal d'Italie" avec Sieds à mes côtés et à tous ces mois qui se sont écoulés depuis novembre 2019... Sensation d'être passée dans un autre monde plutôt que dans le temps d'après. Je voyage accompagnée des mêmes peurs qui sont maintenant comme de vieilles robes usées par les saisons. Que craindre de pire ?

Mais passons au "meilleur" un jour de fierté pour la mère que je suis : c'est aujourd'hui la sortie officielle du livre de mon Barthélémy : L'Elégant Chez Grasset

Assise sur un muret de pierre en plein d'heure d'Athènes, au pied de la cathédrale, je regarde défiler nuages et passants sur le marbre de cette ville que je découvre. Enfant on nous remettait des images à coller dans nos cahiers d'histoire où il était question  de cette ville, de ses monuments, des théâtres antiques, des places et de ceux qui y prenaient la parole. Le Parthénon, l'Agora, les cariatides... et déjà ce ciel bleu d'Athènes qui aujourd'hui encore ne se défile pas. L'hôtel Kimon, donne sur des ruelle et quelques magasins exclusivement consacrés à l'art religieux orthodoxe. Ici on habille un pope dûment barbu de pied en cape, on lui fournit également des icones d'argent ou de bois en tryptiques ou simples, des croix, des ciboires, des chaines, des chasubles... Nous sommes à Plaka, un quartier qui me rappelle étrangement celui du "Panier" à Marseille avec ses tags, ses jardins abandonnés et les anciennes demeures aristocrates qui fond e ces ruelles un étrange mille feuilles du temps écoulé.  Au sommet, sur son socle rocheux, l'Acropole aperçu entre deux maisons, deux immeubles. Il parait si proche mais ce n'est qu'une illusion, plus d'une heure de marche pour l'atteindre. Je le verrai donc de loin, je le contournerai en visitant les ruelles, le scrutant au coin de chaque échoppe comme un temple inaccessible.

Demain ou une autre fois peut-être.

Dîner dans sa lumière en rêvant  de revenir après Sifnos, l'île des Cyclades qui nous attend et l'amie de longue date qui m'accompagne.

 

Couleurs d'AthènesCouleurs d'Athènes
Couleurs d'AthènesCouleurs d'Athènes
Couleurs d'AthènesCouleurs d'Athènes

Couleurs d'Athènes