Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Voie d'accès

la femme aux yeux d'oursin et autres couleurs d'été

30 Juillet 2014, 08:33am

Publié par Sybille de Bollardiere

schielenueassise.jpg

30 juillet 2014

L’été, ses cyclones d’enfants, ses flaques de bleu et ses matelas de nuages. Un été tempéré comme une parenthèse inachevée entre les convulsions du monde. Passer chez soi le temps de faire provision d’encre, de papier et de nouvelles couleurs pour le sud. Carnet de voyage à venir et livres à finir sur le sable.

Derniers jours de juillet dans le vacarme des tondeuses. Avant de repartir demain, quelques lignes de pourpre à la demande de Mathieu Simonet.

 

« Violet de l’aube de juillet, une couleur comme un voyage à l’extrémité du spectre visible pour dire l’affliction et l’effacement. Une couleur sur une peau de pénitence pour le demi-noir d’un deuil accompli. Pigments de magenta et de bleu, couleur d’ombre et de délit, le violet s’offre la pourpre cardinale mais aussi l’obscène, la luxure et des larmes d’améthyste sur la joue mauve du désir. Assise sur le blanc de la toile, la femme aux bas violets d’Egon Schiele, son unique œil au regard d’oursin, la lumière noire de son pubis. Plus loin encore, de manganèse, de cobalt ou d’indigo, suivre la veine violette des grands fonds vers les antipodes et, un soir de printemps austral, découvrir sous le vent de Montevideo, bien loin du lilas et de l’iris, la floraison violette du Jacaranda. »