Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
Voie d'accès

L'Orange de Mars 18 - Sentinelle

, 10:48am

 

En amour tout était simple pour Savannah, il suffisait de parler et le reste allait de soi. Pas un seul instant elle n’aurait imaginé poursuivre une relation amoureuse avec un « taiseux » alors qu’elle pouvait fort bien se contenter d’un homme aussi maladroit et lent que Malcom. Elle aimait son goût pour la nature, ses plaisirs simples, cette façon qu’il avait de parsemer sa conversation de mots désuets et d’expressions aussi délicieusement surannées que « se lever à potron minet »

 

 

Les grands sentiments ont l’avantage d’embellir et d’agrandir aussi bien ceux qui les expriment que ceux qui les recoivent et Savannah aimait la grandeur, le panache. Aussi  le langage soutenu de leurs échanges et de leurs expressions lui apparut de plus en plus, non comme un écran de fumée lui dissimulant la réalité de ses aspirations, réelles mais plutôt, comme la garantie d’un amour authentique.

 

De: 'Malcom.'

À: 'Savannah.' <.Savannah@hotmail.com>....

Objet: Sentinellement....

Date: jeudi 24 avril 2003 14:51.

Savannah,

Je guette ton sourire à chaque instant, étonné. Ma lettre, cette lettre est-elle un sortilège ? Qu'importe. De la multitude nous émergeons pour orangeoyer l'horizon, dans l'éveil s'élancent les oiseaux. Les couleurs sont naissantes, les teintes à venir.

 

De tendres baisers.

 

Malcom.

PS Sentinellement, pour les sentiments aux portes des vies, ceux qui se posent sur les paupières avant l'éveil et font frémir les narines et papilles. L'incandescence des sentinelles au fanal de l'orient. Sentinellement dans l'espace des épidermes, guettant les vibrations désirées. Sentinellement à bras le corps.

 

De: 'Savannah.' À: 'Malcom.'

Objet: nuits.

Date: jeudi 24 avril 2003 22:51

 

Malcom,.

Pas de message ce soir, celui que tu m'as envoyé en fin de journée a du se perdre quelque part dans les méandres du 'tuyau'....

D'humeur vagabonde, je passe d'une occupation à une autre, nettement plus gaie qu'hier ! Il m'arrive même de penser que j'ai de la chance. De la chance oui, c'est le mot qui me convient quand je songe à toi, à tes mails, à ce projet de balade près de Saint Léonard des bois, à samedi dans les jardins Albert Kahn. Toi en sentinelle c'est une belle image que je garde pour les nuits où l'on ouvre la fenêtre pour entendre les merles et accueillir le jour.

 

Je t'embrasse.

Savannah

 

De: 'Malcom.'

À: 'Savannah.' .Savannah@hotmail.com

Objet: Diane

Date: vendredi 25 avril 2003 10:09

 

Savannah,

 

Intermittence du dialogue en boucle, moi et moi-même sont un. Voilà pour moi.

 

Biographie biographie dis-moi dis-moi. Toi tu es dans le cercle des vies, à chaque vie son arc et sa flèche, Diane de toujours.

En noir et blanc de gris attendris, l'embrasse de tes épaules, projetée mais attendue.

 

Je t'embrasse.

 

Malcom

 

De: 'Savannah.' .Savannah@hotmail.com.

À: 'Malcom.'

Objet: Tropiques du C...

Date: samedi 26 avril 2003 10:06

 

Ah quelle belle pluie ! Une pisse tropicale et les gouttières se transforment en fontaine. Voici le gazon fragile noyé, incoupable et moi coupable de ne l'avoir pas tondu aux heures sèches. En vérité il fait un temps à ne pas mettre une Savannah dehors. Je ne peux m'empêcher de sentir l'apaisement qui vient avec ce flot d'humidité, sa douceur et ce sentiment rassurant que l'on a une bonne raison de rester au calme, chez soi. Sauf qu'il y a toi ! Entre nous ..la Seine.., quelques ponts, et ce ciel ombrageux qui n'abritera pas notre intimité de quelques heures sous les frondaisons. Un peu déçue mais nous inventerons la suite au téléphone

.

A bientôt, je t'embrasse

Savannah.

 

De: 'Malcom.'

À: 'Savannah.' <.Savannah@hotmail.com>....

Objet: vers 17:30

Date: lundi 28 avril 2003 13:18

Savannah,

 

Qu'importe les passages en creux, les vides ou les trop-pleins, j'ai le sentiment d'avoir beaucoup entendu et plutôt parlé (surprenant, non ?). Tu avais ces instants tendres et revêches qui ne sont que de toi. Je t'espère un peu reposée et disponible vers 17:30 pour quelques mots de vive voix.

 

Tendres baisers.

 

Malcom

 

De: 'Savannah.' À: Malcom

Objet: news de la revêche !

Date: lundi 28 avril 2003 14:13

 

Petit moment de lecture hier, tout m'apparut 'petit' et les mots précis : hêtre, ruisseau, mésange, réducteurs. Je reprends le chemin de ma propre langue : l'arbre, l'eau, l'oiseau. C'est ma terre sans frontière, une terre pour nomade qui ne peut rien s'approprier.

 

Je t'embrasse à tout à l'heure au téléphone

Savannah

 

Oui, Savannah pouvait s’accommoder de la lenteur, voire d’une certaine précision, mais en aucun cas d’une langue parcimonieuse qu’elle qualifiait d’un ton revêche de réductrice…

 

(A suivre)...