Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Sybille de Bollardière

chroniques

commentaires

Back story

23 Août 2009, 20:15pm

Publié par Sybille de Bollardiere



Pour répondre ou du moins tenter d'approcher d'une réponse à la question de l'écriture en ligne... Oui, pourquoi écrire en ligne ? Pourquoi ne pas poursuivre le tête à tête silencieux avec le mur blanc qui me fait face ? Pourquoi ne pas garder pour soi ce qui n'est parfois qu'embryonnaire ?

En premier lieu parce que j’ai fait l’expérience de la publication papier avec son cortège classique et réjouissant -Il faut quand même l’avouer- de rencontres : l’éditeur, les journalistes, et puis aussi parfois dans les salons du Livre, quelques lecteurs qui s’approchent de la table et vous tendent votre roman pour une dédicace avant de disparaître dans le brouhaha de la foule…  

Laissant  l’auteur seul avec sa pile de livres et son roman fini. Presqu’aussi seul parfois qu’avec cet autre roman terminé, certes, mais qui n’est pas encore publié et ne le sera peut-être pas...

Ici, parfois : la vie, les mots qui dansent, s’effacent, se répondent et derrière eux, des plumes, parfois des visages, des styles, des personnages, des avatars… J’aime ce monde souterrain qui donne vie à l’écriture jusque dans ses imperfections. J’aime ici, jouer, apprendre, auteur ou personnage ou les deux à la fois, piégée par l’imaginaire autant que par un mot d’un lecteur ou d’une lectrice attentive…

Alors entre la feuille et le clavier, entre Blanche et d’autres personnages à venir, je ne choisis pas, je continue ma « back story »

  

Voir les commentaires

commentaires

Devoirs de vacances et "Argiope frelon"

18 Août 2009, 20:57pm

Publié par Sybille de Bollardiere




Samedi 15 août 2009 dans le jardin. Je n'ai aucune idée de son nom... alors n'hésitez à me le dire pas si vous avez des connaissances dans ce domaine.

J'ajoute la réponse que je viens de recevoir d'une lectrice (Françoise, que je remercie vivement pour sa rapidité) :
L'Argiope frelon (Argiope bruennichi), encore appelée argiope rayée, argiope fasciée ou épeire fasciée, est une araignée aranéomorphe de la famille des Araneidae et du genre des Argiope. Elle a initialement été décrite comme une espèce du genre Araneus avant d'être classée comme Argiope. Originaire du Bassin méditerranéen, l'Argiope frelon se rencontre désormais dans toute l'Europe centrale et septentrionale (wikipedia)


*   *   *


Comme l'araignée laborieuse avant que l'été ne tire sa révérence, j'ai profité de quelques après-midi tranquilles pour améliorer la lecture de mon blog. Si j'ai tissé des liens et des chemins pour faciliter la lecture, loin de moi l'idée de vous retenir prisonniers, encore que...

Afin de prolonger votre présence, j'ai mis également certaines pages en musique. Vous trouverez aussi, répartis par chapitre, l'ensemble des textes L'Orange de Mars, ceux de l'Amour en Zone Inondable déjà publiés ainsi que le prologue de Mu-Ghindo (qui finira bien par être édité quand j'aurai terminé la dixième version...) et quelques poèmes.

Avant de refermer la page de ce mois d'août qui finit météorologiquement beaucoup plus agréablement qu'il n'avait commencé, je vous souhaite plein de bonnes choses en attendant de vous retrouver  sur les prochaines pages de l'Amour en Zone Inondable.

 

Voir les commentaires

commentaires

L'Atelier : Les livres de mon été...

31 Juillet 2009, 13:04pm

Publié par Sybille de Bollardiere

Un été pourri, c’est bien connu, est favorable à la lecture et « de séjour » en Bretagne, j’ai pleinement profité des rares éclaircies pour faire provision de livres dans cette incontournable librairie de Dinard « Les nouvelles Impressions » où je me rends chaque fois que je suis dans la région certaine d’y trouver ce que je ne cherchais pas :


La chose écrite  de Jean Dutourd  chez Flammarion

C’est évidemment le titre qui m’a attiré et bien que l’auteur, tienne un peu le rôle d’un Sainte- Beuve germanopratin, je dois dire que je me suis délectée de ses chroniques dont les titres sont parfois, à eux seuls, de véritables perles.


  • Balzac ou les à côtés du génie
  • Un type épatant (Saint Exupéry) Epatant étant un mot qu’affectionnait mon grand père et qui a le mérite de vous rendre grace tout en vous déniant le moindre talent.
  • Quatre mille pages de Bonheur (Alexandre Dumas) juste pour réjouir un « très cher » fana de Dumas
  • Le bric à brac du génie (Chateaubriand)
  • Le père Noël de la poésie (Victor Hugo) No comment !
  • Maupassant est il français ? (très intéressant !)
  • Extase d’un suprasensuel (Sacher- Masoch à qui l’on doit le « Masochisme »)
  • Du bistouri à la pertuisane (Alexandre Vialatte)

Etc. bref Jubilatoire et Incontournable  même si l’auteur est aux dires de certains « un vieux crouton »!


J’ai également acheté « les vies Minuscules » de Pierre Pichon dans la collection Folio parce que l’on m’avait dit grand bien de son dernier livre (Les Onze)  Après lecture de cette langue travaillée comme une marqueterie « dix huitième », j’avoue que j’ai retenu la vie « d’Eugène et Clara » grands parents peut-être aimés, mais décrit à la loupe et au scalpel tout en laissant percer à travers l’abandon, une terrifiante émotion.


J’achetai aussi, soit disant pour l’offrir… Le dernier Douglas Kennedy chez Belfond, roman dont j’ai déjà oublié le titre, ce qui est une constante des livres de Kennedy. On les lit d’une traite en deux ou trois nuits blanches parce qu’on ne peut pas les lâcher, puis on oublie l’histoire et le titre très rapidement tout en rêvant de présenter un manuscrit de la même veine à son éditeur.


Au fil des semaines de juillet, je complétai mon panier avec  « Le convoi de l’eau » d’Akira Yoshimura  -Actes Sud, livre  qui m’a paru admirable des les premières pages. Et puis je me résignai enfin à  acheter « Je ne sais pas maigrir » du célèbre Docteur Dunkan. C’est un livre que l’on lit comme un bréviaire après être entré en religion, à heures fixes et dans un but précis : « s’améliorer » Il est pour moi au programme de lecture du mois d’août …

Et puis parmi mes livres de l’été, il y a ceux que j’ai trouvés ou récupérés au fil de mes pérégrinations familiales ou amicales (livres prêtés, rendus, perdus, retrouvés)


L’idiot de Dostoïevski tome I
Folio

(Parce que je suis certaine d’avoir le tome II chez moi)

L’œuvre au noir de Marguerite Yourcenar

 Pour le relire en même temps qu’un « très cher » qui le découvre

Ce peu de bruits de Philippe Jacottet – Gallimard  

Parce qu’il fait partie des trésors qui n’auraient jamais du quitter ma bibliothèque

Les déferlantes de Claudie Gallay. Editions du Rouergue

 On en a beaucoup parlé l’été dernier, j’avais bien aimé et gardé un goût salé de ses paysages longtemps en moi, surement aussi parce que ce sont les miens.

 

Enfin il y a les livres dont on ne parle pas et que l’on a parfois jamais lus. Ceux que l’on met sous les pieds du lit pour le surélever, ceux que l’on empile sur une fleur à faire sécher ou une vielle image racornie…  J’ai toujours rêvé de savoir quels étaient les livres ainsi condamnés et bien sur je ne peux résister au plaisir de vous citer les noms de ceux que j’utilise sous les pieds de mon lit : Un Stéphen King et la sagesse des Modernes de Luc Ferry & Cie… Dans la chambre d’amis j’ai préféré les classiques : Le vieux Larousse de l’édition 1982 et un dictionnaire de grec ancien. En définitive, L’important c’est l’épaisseur !

 

Voir les commentaires

commentaires

absence et écriture

13 Juillet 2009, 21:39pm

Publié par Sybille de Bollardiere

oct-045.jpg


Quelques vacances nécessaires, le stylo à la main en ce qui me concerne, me feront déserter le blog pendant une partie de ces semaines d'été. Vous retrouverez bientôt la suite des aventures des héros de l'Amour en Zone Inondable pour lesquels je prépare aussi une version papier. très bonnes vacances à ceux qui partent et aux autres je souhaite de belles découvertes, le meilleur de l'été.

En attendant, je vous invite à aller visiter les pages où vous pourrez retrouver des liens pour lire les premiers épisodes de l'Amour en Zone Inondable, pour relire les pages de "L'Orange de Mars" et découvrir le prologue de MU GHINDO à paraître.


A bientôt

Voir les commentaires