Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Voie d'accès

l'irrésolue

12 Avril 2015, 16:40pm

Publié par Sybille de Bollardiere

l'irrésolue
Une femme comme en exil de sa propre vie
Ombre de femme gémissant dans son souffle
Emmurée, inconnue, complice et éphémère 
Elle, la  sœur, la mère, la fille, la nourrice et l’héroïne
Et toutes les autres femmes qu’elle porte sous la peau
De l’aube au quotidien gelé des silences.
Elle est la guerrière défaite ou victorieuse
La veuve, l’orpheline et l’illégitime
Mais aussi toutes les femmes aux cheveux
noués, tirés, nattés, cachés, lâchés
Elle est  l’infidèle, la libertine, la voyageuse et l’irrésolue
Toutes les  femmes siphonnées de leurs rêves
Eventrées, violées, répudiées ou seulement oubliées
Comme la femme bleue de Madison.
Elle, multiple et contraire dans l’océan des passions
Aphasique dans la déraison, elle choisit son bourreau
Epinglée, désirée et même admirée,
Elle avance dans le gris des semaines
Noire, suzeraine ou courtisane
Libre et enchaînée
Comme les filles de Tselophchad
Machla, Thirsta, Hogla, Milca et Noa
Femmes sous la loi dans les plaines de Moab
Elle avance dans sa substance et dans sa chair
Déformée, aveugle, vomissant des pierres noires.
Avec ses rides sur le cœur
Elle est la peur, la jalousie et la mort
Pour quelques temps encore l’amie, l’amante et l’innocente
L’amer,  l’amour, le poison et l’antidote
Mais pourquoi se suffire d’une seule vie ?
Femme et femmes encore, singulière et plurielle
Il y a longtemps que le chagrin ne m’avait si bien accompagnée.
 

Illustration: Sibylle de Delphes  - Michelangelo - Détail - Chapelle sixtine