Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Voie d'accès

Piotr et le Prix Rive Gauche à Paris

19 Juin 2011, 17:17pm

Publié par Sybille de Bollardiere

 

Piotr et le prix Rive Gauche

Piotr était ému et pour une fois silencieux. C’était une grande première pour nos retrouvailles : le jury du Prix Rive Gauche à Paris accepta  à l’unanimité la présence de mon ami Gasterovitch à nos débats qui se déroulèrent comme prévu au fameux restaurant de la rue Delambre. L’Auberge de Venise qui fut autrefois le Dingo Bar, un lieu mythique de Montparnasse fréquenté par Fitzgerald et Hemingway, fascina Piotr. Depuis son séjour à New-york auprès de Delphine Lévy-Lobster (Voir : Delphine et Piotr, rencontre à Manhattan ou ... Où il est question de Delphine Lévy-Lobster, de Basquiat et de mon départ pour les Nouvelles Hébrides... Yoshka et le voyage de Delphine Lévy-Lobster ) la littérature américaine  d’Hemingway à Roth n’a plus aucun secret pour lui.  

 

Après quelques questions sur l’éventualité de la création d’un prix étranger, Piotr  se contenta de nous observer, visiblement ravi de nos hésitations qui tendaient à prouver que l’ensemble de notre sélection était excellent.  Néanmoins en fin de soirée, notre choix était fait : l’été 76 de Benoît Duteurtre chez Gallimard, L’écrivain de la famille de Grégoire Delacourt chez Lattès, Je pars à l’entracte de Nicolas d’Estienne d’Orves chez Nil et Pas son genre de Philippe Vilain chez Grasset étaient retenus.

 

Après que la présidente du Jury, Laurence Biava eut annoncé d’une voix enjouée, que le gagnant serait désigné le 1 juillet, Piotr m’entraina à l’extérieur pour me faire part d’une « préoccupation d’importance ». Selon lui, le premier roman de Delphine Lévy-Lobster allait être publié en France. Pour Piotr Gastérovitch, son élection à un des grands prix étranger de la rentrée ne faisait aucun doute. A défaut du Médicis, il était prêt à entrevoir pour elle la possibilité d’un Rive gauche étranger… Un appel inopiné de Yoshka me permit de mettre fin à cette conversation. Ravi d’avoir de ses nouvelles, Piotr accepta son invitation. C’était décidé, après la remise du Prix Rive gauche à Paris le 1er juillet, nous partirions en train Piotr et moi pour S… Où viendrait nous chercher Yoshka. Notre ineffable trio se retrouverait pour un été qui s’annonçait aussi nomade que littéraire.

Les photos du Prix Rive Gauche à Paris