Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Voie d'accès

"le rêve de la femme du pêcheur" ou le baiser du poulpe

3 Juin 2010, 21:15pm

Publié par Sybille de Bollardiere

 Hokusai-Le_reve_de_la_femme_du_pecheur.jpg

Le rêve de la femme du pêcheur de Hokusaï (autres estampes d'Hokusaï)

 

Autrefois j’aurais rêvé d’avoir Patrick Grainville pour Professeur de français (je n’en serais sûrement pas là aujourd’hui) mais maintenant, si je le regrette, c’est en tant que professeur de poulpe. Comme toujours dans les histoires d’amour, il suffit d’être quitté pour que l’absent revienne vous hanter par le biais d’une série de hasards douloureux.

Piotr, mon poulpe venait à peine de vider les lieux qu’on me le mettait  au menu en vinaigrette sans aucun ménagement. Il y a quelques jours, après l’odieuse salade de poulpe, je recevais par mail la somptueuse image ci-dessus, douce torture d’un souvenir que je n’ai pas en magasin. Mon poulpe à moi, hypocondriaque et misogyne se remettait mal d’un amour qui l’avait laissé choir dans l’Adriatique. Voir Venise, même en image, le mettait au supplice.

 Mais revenons à Patrick Grainville dont je découvre par le biais d’une chronique littéraire  (Jacqueline Demornex) le très passionnant ouvrage. Il y est question d’Hokusaï, de volcan, de mer et de feu mais surtout des turpitudes  d’un gastéropode qui m’a l’air autrement plus entreprenant que ne l’était mon Piotr. Mais je n’en dis pas plus. J’irai découvrir « le baiser de la pieuvre entre les lignes », dans son écrin, comme je vous conseille de le faire.

 

Le Baiser de la pieuvre, de Patrick Grainville

Seuil 248 pages 18,50 euros