Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
Voie d'accès

À: "Malcom." Objet: soleils communs Date: dimanche 18 mai 2003 23:04 Malcom, Ce sera une longue lettre. (Je sens cela dès la première frappe, avec cette façon que j'ai de rechercher la bonne..." href="http://www.sybilledebollardiere.com/pages/LOrange_de_Mars_26_Reproches-877313.html"> L'Orange de Mars 26 - Reproches

, 21:19pm


 

 

De: "Savannah." <.Savannah@hotmail.fr>

À: "Malcom." <Malcom.@hotmail.fr>

Objet: soleils communs

Date: dimanche 18 mai 2003 23:04

 

Malcom,

 

Ce sera une longue lettre. (Je sens cela dès la première frappe, avec cette façon que j'ai de rechercher la bonne position sur ma chaise)

Un peu inquiète de savoir si tu avais bien un train je t'ai appelé, mais ton portable était fermé, pas de nouvelle, bonne nouvelle dit-on. J'aurais plutôt tendance à me méfier de cet adage.

 

Les moments partagés étaient humides un peu inconfortables, surtout vers la fin de l'après-midi, après quelques heures de pluie. Je n'ai pas été très à l'écoute, il faut dire que la conduite retire déjà pas mal d'attention, les mauvaises conditions ont fait le reste. Un oeil sur la route, l'autre sur le rétroviseur, parfois, mais très brièvement vers le paysage ce n'est pas toujours idéal pour parler tranquillement. Mes pensées trainaient entre les cartes routières, "un souhait de culotte de gendarme". Parfois la question de "toi"ou "nous" relançait ma réflexion sur l'espace et le temps nécessaire pour les temps partagés. Il pleut toujours et un petit lac s'étale devant le portillon du jardin. Malgré toutes les difficultés (qui sont pour l'instant relatives) que nous avons à nous voir comme nous le souhaiterions, je ne me sens ni frustrée, ni prète à renoncer à nos tête à têtes.

Mon coup de fatigue ? La route, l'éternel écran pluvieux du pare-brise et cette envie de te voir de face, de quitter ce satané volant pour une conversation libre, une gestuelle naturelle tout simplement.

Ni mon grand âge. Ni mes maladies imaginaires n'en sont la cause.

L'intérêt de cela c'est qu'un peu blessée - et je m'en veux de l'être- je repasse dans ma mémoire mes propres mots qui auraient pu te froisser; J'en trouve plus qu'il ne faut.

C'est la dernière chose que je souhaite : te blesser ou te décevoir, je découvre avec une tendresse qui va bien au delà de mes inquiétudes combien j'aime ces instants partagés mais aussi ceux, avant et après, où tu continues d'exister.

 

Fais-moi cadeau de ta voix demain si tu en as le temps, j'en serais très heureuse. Je t'embrasse tendrement

Savannah

 

Savannah

 

De: "Malcom." <Malcom.@hotmail.fr>

À: "Savannah." <.Savannah@hotmail.fr>

Objet: simplicité

Date: mardi 20 mai 2003 13:12

 

Aigre ? Simplicité ? Tes doléances me vont droit au coeur. J'y souscris. Je dois m'amender. Et toi ? (Je souris)

 

Je t'embrasse

 

Malcom

 

PS J'ai essayé de te joindre sur ta ligne de bureau, je te rappellerai vers 15:30.

 

 

De: "Savannah." <.Savannah@hotmail.fr>

À: "Malcom." <Malcom.@hotmail.fr>

Objet: Un petit coucou

Date: mercredi 21 mai 2003 15:45

 

Un petit bonjour Malcom,

 

Tes défauts ? Est ce bien important ? Il y a juste tes traits de caractère, tes habitudes dont je dois prendre connaissance à défaut d'en tenir toujours compte. Mais je ferai de mon mieux. Préserver l'autre dans son monde, sa vie, sa façon d'être c'est aussi se préserver soi-même et se garder de la lassitude ou de l'ennui.

 

Je ne voudrais pas te prendre un temps que je te sais déjà bousculé par ton travail et les quelques difficultés que tu as actuellement, ne te fais aucune obligation de lire le roman "dans les plus brefs délais" Bon courage dans tes aller-retour de l'après-mi

 

Je t'embrasse

Savannah

 

De: "Savannah." <.Savannah@hotmail.fr>

À: "Malcom." <Malcom.@hotmail.fr>

Objet: Petite leçon d'avenir

Date: jeudi 22 mai 2003 09:34

 

Malcom,

 

Tu n'étais pas en verve hier soir,  mais je pense surtout que quelque chose "ne passait pas" il y a des journées difficiles à digérer qui vous font grincer les dents. Aujourd'hui est un autre jour et je viens de réaliser que, c'est vrai, tu as raison, il pleut ou grisaille depuis quelques temps déjà.

Je sais maintenant que je rêve en couleurs ! Quelle nouvelle d'importance ! La moisson nocturne a été prolifique : deux rêves.

  

Je t'embrasse et très bonne journée

 

Savannah

  

De: "Malcom." <Malcom.@hotmail.fr>

À: "Savannah." <.Savannah@hotmail.fr>

Objet: croque au sel

Date: vendredi 23 mai 2003 20:33

 

Savannah,

 

Les vieux garçons ont bien des travers. Hier, j'avais la face inverse, en barre de fraction, vétilleux et bougon. Un vrai boulet de charbon.

 

Les mots rejetés, mis à bas, traînent sur mon bureau. Certains, plus heureux, prennent le large et viennent à toi avec espoir. Les reconnaîtras-tu ?

 

Je t'embrasse tendrement

 

Malcom