Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Voie d'accès

C'est plus simple d'aimer

4 Mai 2012, 08:32am

Publié par Sybille de Bollardiere

24mars 053 - Copie

Mont Saint Michel 24mars

 

Oui, c’est plus simple d’aimer la pluie quand il pleut, c’est plus simple d’aimer le candidat pour lequel on vote, le livre que l’on a commencé et promis de finir. C’est plus simple d’aimer en amour aussi et d’être aimée en retour ça ne serait pas mal non plus, mais tout ça n’est pas obligatoire. Comme on a fini par trouver la pluie utile après une période de sécheresse et ce livre qui vous tombe des mains moins pire que le prochain qui vous attend, on aime en finir avec l’espoir, on se contentera d’une évidence commode quand on aurait aimé rêver encore.

Le Mont Saint Michel, parce que l’endroit est beau, l’envers encore plus, et qu’en ce moment je n’ai pas un saint de trop pour veiller sur moi, je m’y suis rendue avant qu’il ne change d’état, d’accès, et qu’il n’empire par rapport à ce qu’il est déjà. Pour être certaine qu’il ne soit qu’à moi, je l’ai pris par le nord à marée basse, c’était beau, tranquille et sauvage comme les herbes folles qui montent à l’assaut des pierres, beau comme la solitude de ce jour de printemps bleu et tiède, le dernier avant cette longue pluie qui nous a rincé l’âme. Le Mont j’y retournerai, même si je ne suis pas certaine de l’aimer en bus, à pieds ou en navette à cheval, déposée aux heures ouvrables au milieu de ceux qui montent la grand rue, sourds et aveugles à la marée grise au loin. Cette marée qu’il faut aimer d’amour pour rester grelottante le soir, la guetter du haut des remparts.

Oui c’est plus simple d’aimer et je vous laisse toutes les simplicités et le Mont en images. Le pas simple est mon ordinaire, il commence chaque jour quand je repense à ce navire échoué dans ses vagues de colza, chaque matin d’écriture quand je repasse les instants, les étire et les file comme une laine de mots pour me tenir chaud. Ce pas simple dont je me passerais bien, commence le lendemain.

 

Le Mont Saint Michel et l'album "Normandie"