Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Sybille de Bollardière

chroniques

commentaires

En attendant l'été...

13 Juillet 2012, 09:20am

Publié par Sybille de Bollardiere

vers-Madurai.jpg

PR0003--4-.JPG

 

En attendant l’été que je nous souhaite à tous, je le vis en rêve sur papier. D’un voyage à l’autre je dessine et peins les paysages de l’Inde du Sud pour une version imprimée du carnet de voyage. A part ça je rassemble aussi quelques chroniques et des notes pour un nouveau roman. Si j’ai de bonnes nouvelles de L’amour en zone inondable je vous tiens au courant… Bonnes vacances et à bientôt pour quelques cartes postales.

 

Lectures d’été : Bordel la revue de Stéphane Million que j’emporte avec moi. Le reste je le trouverai sur place avec les coups de cœur de mon libraire à Dinard Les Nouvelles Impressions.

Voir les commentaires

commentaires

Soirée de remise du Prix Rive Gauche à Paris 2012

2 Juillet 2012, 20:48pm

Publié par Sybille de Bollardiere

Prix-Rive-Gauche-a-Paris-2012 4463

Photo SdeB

boheme-030412.gif 

Les deux lauréats à L'Auberge de Venise, le 29 juin 2012 lors de la remise du

roman à Olivier Steiner pour Bohème, Gallimard, de la meilleure revue

littéraire à Stéphane Millon pour Bordel.

L'ensemble des photos de la soirée ici 

Voir les commentaires

commentaires

Les mots tatoués

23 Juin 2012, 22:22pm

Publié par Sybille de Bollardiere

tr

 

C’est juste un petit carnet que l’on emporte partout avec soi, même quand on sait qu’on aura le temps ni d’écrire, ni de lire. Il contient des mots ou des phrases dont on se sent si proche qu’on pourrait se prendre pour leur auteur, des litanies qu’on se répète avant de se mettre au travail, des dépôts de titre qui annoncent des livres à venir, des projets d’envergure dont on voudrait être à la hauteur. On y entrepose d’encombrants modèles, des statues que l’on érige pour grandir sous leur ombre protectrice.

Dans mon bréviaire il a aussi des mots jetés à la va-vite parce qu’ils sonnent bien à l’oreille ou parce qu’ils ont le pouvoir de faire réapparaître les lieux disparus où je les ai une première fois entendus. Il y aussi des emprunts  mariés à quelques tentatives malheureuses de poème, des complaisances ordinaires, de ces petites phrases sentencieuses qui n’ont rien de grand mais qui vous amorcent parfois un texte.

Faute de carnet, il arrive à certains, dont je suis, d’écrire sur les pages même d’un livre : Quelques auteurs apprécient… Un bon lecteur est un tatoueur[1]

 

 

[1] « Un bon lecteur est un tatoueur, il s’approprie, tant soit peu, le bétail des livres ». Pourquoi lire ? Charles Dantzig - Gallimard 2010

Voir les commentaires

commentaires

Manifeste Vagabond, le livre de Blanche de Richemont

23 Juin 2012, 17:24pm

Publié par Sybille de Bollardiere

525617_3877941231217_1905244852_n.jpg

 

Le Livre de Blanche de Richemont fait partie de ceux qu’on lit crayon en main avec l’envie de tout noter au fil des pages et des voyages initiatiques de l’auteur. « Le manifeste vagabond » claque comme un départ et il entraine le lecteur page après page jusqu’à la fin. C’est beau et profond et l’on ne peut s’empêcher de partager l’émotion de la voyageuse en revivant avec elle ses périples au Sahara et en Inde. Blanche croit fuir mais elle va droit à l’essentiel. De la tragédie familiale à la terre sublimée, aimée comme la vie, son parcours est exemplaire et les mots pour le décrire d’une grande clarté et pleins de sagesse. Ce n’est pas fuir qu’errer en cherchant un sens à sa vie, en la frottant dans le sable du désert pour en accélérer la mue. « Je ne cherchais pas à me confronter à la beauté du monde mais à son ombre ».

J’ai beaucoup aimé ce livre, j’y ai retrouvé l’esprit d’un Bruce Chatwin, d’un Nicolas Bouvier. « Le vagabond n’est pas seulement celui qui prend la route mais celui qui prend son âme en main » Blanche, en découvrant l’usage du monde participe à sa lumière, elle nous la transmet, et on la suit jusqu’au voyage immobile, celui qui vous emmène au cœur de la vie. « Une autre façon de voyager chez soi : laisser le monde entrer par la porte ». 

Manifeste Vagabond

Plon

12,90 €

126 pages 

 

 

Voir les commentaires